À Lille, le Front National et la colère de Martine Aubry

Martine Aubry le 14 février à Lille.

Sans surprise à Lille, la maire sortante socialiste Martine Aubry est arrivée en tête avec 34,86 %, soit douze points de moins qu’en 2008. Mais pour la première fois, le PC est parti seul au premier tour avec la liste Front de gauche qui décroche 6,17 % des suffrages.

La surprise vient du Front national qui a dépassé les prévisions des sondages les plus pessimistes avec 17,15 %, alors qu’en 2008, le FN avait à peine franchi la barre des 5 %. Le candidat du Rassemblement Bleu Marine, Eric Dillies, s’offre ainsi une place pour une triangulaire. Sourire aux lèvres, le patron du FN du Nord a clamé son envie de conquérir Lille « pour battre la gauche dans toute la métropole ».

Emue et en colère, Martine Aubry a déclaré aux électeurs du FN qu’elle « pouvait comprendre leur impatience et leur colère mais les valeurs de l’extrême droite ne sont pas les valeurs du Nord. C’est un vote de violence et d’intolérance. »

EELV « SERA À LA HAUTEUR » POUR NÉGOCIER

A droite, la liste UMP-UDI du sénateur Jean-René Lecerf obtient quasiment le même nombre de voix qu’en 2008 avec 22,73 %. Dès dimanche soir, Jean-René Lecerf a fait savoir qu’il refusait l’alliance proposée par le candidat frontiste pour le second tour. « On ne fait alliance qu’avec des gens dont on partage les valeurs », a-t-il déclaré, reconnaissant que son propre score « n’était pas extraordinaire mais il augure la reconstruction de la droite à Lille ».

En quatrième position, la liste d’Europe Ecologie Les Verts devrait sans aucun doute négocier fermement, dès ce lundi matin, avec la liste du maire sortant. Avec 11,08 %, les Verts ne perdent qu’un demi-point par rapport aux dernières municipales. Un score qui confirme l’ancrage d’un électorat écolo à Lille. « Les Lillois veulent changer de mode vie, analyse la tête de liste, Lise Daleux. On sera à la hauteur. Et on négociera avec Martine Aubry autour de nos dix pages de contrat de gestion. »

De cette soirée, il faut aussi retenir l’abstention structurelle énorme : seuls 47,44 % des électeurs lillois se sont déplacés pour voter.
Source: LeMonde.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s