Lille : Pourquoi le FN a-t-il cartonné à Fives? «On remet sa haine sur le pouvoir»

La présence du vote FN s'impose discrètement dans les quartiers. Crédit Maires du Nord (Crédit : Maires du Nord)

Le FN a dépassé les 21 % à Fives lors du second tour des élections municipales. Y a récupéré près de 700 voix, soit ce que le PS a perdu depuis 2008. Un choc qui ébranle les ruines « du bastion le plus ouvrier de Lille », fragilisé par un chômage endémique. Les Fivois sortent en nombre du jeu démocratique… Lessivés.

Si le chômage a un impact, c’est bien ici. « De 20 % à 50 % sur certains îlots », se souvient François Kinget, candidat UMP. « Une porte sur deux. » Et pas d’issue. Fives traduit « le désespoir d’un monde ouvrier privé d’emploi et d’avenir que les politiques n’ont su capter », l’expression d’une « exclusion profonde » qui a valeur d’exemple. Ces propos ne sortent pas de la bouche d’un opposant politique mais de celle de Jean-Louis Frémaux, adjoint MRC (Mouvement républicain et citoyen) et président du conseil de quartier. Assis sur un banc de la place Pierre-Degeyter, « la Gazelle », entouré de quelques amis, opine du chef. « On squatte, on s’ennuie. Pas d’activité, je recherche un boulot de cariste depuis trois mois, mais chercher, c’est pas trouver… » Un vide comblé par le FN qui « a récupéré le niveau qu’il avait ici il y a une vingtaine d’années ». Relative consolation, la « remobilisation de la gauche au second tour ». Un ange passe : 46,14 % de votants. « C’est la traduction de la misère, d’une qualité de vie détériorée, l’impression de n’avoir plus d’avenir. » Fives a vu disparaître ses usines et renaître le vote extrémiste. « C’était le bastion le plus ouvrier de Lille. » Qu’en reste-t-il ? Un report aussi massif que l’indifférence ou le rejet.

À la supérette du coin, Olivier Cattelion, co-gérant, est sur les dents, poing américain dans la poche. « Insécurité, menaces quotidiennes. Vols à répétition. J’ai été agressé avec un tesson de bouteille. La police ne bouge pas. Et que dire de la propreté. » Beaucoup, si on fait une halte à la Grande Pharmacie. « C’est scandaleux, dégoûtant. Cela pue la pisse. » Les fruits du désœuvrement et « de l’alcoolisation », syndrome fivois lié à la paupérisation et repéré par ATD Quart-Monde.

Agnès Leconte, employée, pointe du doigt la vitrine de l’officine. Trois impacts de balle. « La situation s’est aggravée depuis deux ans. Je ne me sens pas en sécurité alors que le métro est à 15 mètres. » Inutile d’épiloguer plus longtemps sur la tension ambiante. Fives est sur les nerfs. « Les bobos envahissent le quartier. Les exclus des quartiers populaires se sentent encore plus exclus. Ils ont l’impression de ne plus faire partie de ce quartier où les loyers augmentent, où les maisons se vendent à 230 000 euros », lâche un observateur. « Les bobos ne représentent que 1 % de la nouvelle population », temporise Jean-Louis Frémeaux, qui revient sur le travail accompli durant ces six dernières années. « Un programme prioritaire municipal et communautaire, des travaux de voirie très importants. Des logements sociaux audacieux…» Et pourtant, « les gens ne sont pas allés aux urnes ». « Heureusement que le maillage associatif a limité la casse. »

La réflexion vaut pour tous les quartiers mais n’atténue pas « le sentiment d’abandon » qui rejoint celui « d’insécurité ». Alors de nombreux Fivois sont sortis du jeu démocratique. Las, exaspérés. Du pain bénit pour le FN. « Comment leur jeter l’anathème ? », glisse l’élu qui mise sur une lisibilité accrue de l’action publique pour renverser la vapeur. Un travail de titan. Un consommateur du Bras d’Hambourg lâche en écho : « Quand on est au chômage ou pauvre, on remet sa haine sur celui qui est au pouvoir. » « Moi je me sens très bien à Fives, ce n’est pas le FN qui va m’en faire partir. Les gens n’ont pas compris qu’ils votaient pour un maire », corrige le patron. Peut-être est-il temps de remettre « le projet d’une ville pour tous » sur la table.

Les meilleurs scores du FN à Lille intra-muros sont à Lille-Sud (23,44 %) et Fives (21,07 %).

Source: La Voix du Nord

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s