Présentation de la méthode du potager en carrés

Historique, principes et avantages du potager en carrés

La méthode du potager en carrés a été développée dans les années 1980 aux Etats-Unis par Mel Bartholomew. Son idée était de cultiver des légumes, des fleurs et des plantes aromatiques en les associant et en les répartissant de manière harmonieuses dans de petites surfaces de culture carrées. Si plusieurs variantes ont vu le jour, on considère aujourd’hui la version avec 9 carrés de 40cm x 40cm, élaborée par la française (cocorico!) Anne-Marie Nageleisen comme la plus efficace.

L’idée derrière le potager en carrés est de recréer un environnement et un mini-écosystème naturel favorable au développement d’espèces et de variétés complémentaires. On cultivera ainsi du thym à côté des tomates, des poireaux à côté des radis, etc. L’idée est de ne pas mettre côte à côte d’espèces de la même famille et de faire tourner les cultures afin de ne pas appauvrir le sol.

Source: macadam garden.fr

Les avantages de la méthode du potager en carré sont nombreux :

  • C’est une méthode adaptée aux petits espaces urbains, une planche de culture de 9 carrés ne mesurant en effet que 1m20 par 1m20
  • C’est une méthode écologique reposant sur la préservation de la biodiversité et l’association des cultures
  • Elle permet de cultiver une grande variété de légumes tout au long de l’année, la planche de culture pouvant accueillir 9 espèces différentes sur une même période
  • La surface réduite et la planification des cultures permettent de limiter les travaux d’entretien à l’essentiel, et la surélévation du potager en facilite la tâche et permet d’éviter le mal de dos
  • Enfin, pour les plus sensible au côté esthétique, le mélange des légumes, des fleurs et des herbes aromatiques donne un visuel autant coloré que diversifié!

Le principe de la planification des cultures

L’objectif du potager en carrés est de récolter, sur le minimum de surface, la plus grande diversité de légumes. La planification des cultures sert donc à optimiser l’espace, à calculer et à gérer justement le nombre de carrées disponibles et l’emplacement de chaque espèce.

Dans le potager en carrés, la planification des cultures repose sur deux grands principes : les associations et la rotation des cultures.

Le principe d’associations est de mettre côte à côte des espèces de types et de famillesdifférentes afin qu’elles ne se concurrencent pas. Il existe 4 types de légumes (à feuilles, racines, fruits ou fleurs) et 13 familles de légumes:

Familles_de_L_gumes
On évitera ainsi de placer deux légumes de la même famille côte à côte car ils ont les mêmes besoins nutritifs, sont sujets aux mêmes maladies et attirent les même insectes nuisibles. Un exemple d’associations réussies pourrait être la planche de culture ci-dessous, chaque couleur représentant une famille différente.

Mais alterner simplement les familles de légumes ne suffit pas… Il faut également les associer de la meilleure façon possible. Il faut ainsi prendre en compte les besoins en ensoleillement ainsi que la hauteur des différents végétaux, les plus grands faisant en effet de l’ombre aux plus petits. On orientera par exemple les tomates ou les aubergines côté sud afin qu’ils bénéficient d’un maximum de soleil, et devant les laitues ou les radis qui apprécieront leurs ombres. Ainsi on réorganisera la planche de culture précédente de cette façon :

  • La tomate, le thym et le concombre sont exposés coté sud pour  être ensoleillé au maximum.
  • les poireaux sont au centre car ils ne nécessitent pas un gros entretien et ils seront parfois à l’ombre de la tomate et du concombre.
  • les radis et l’oseille supportent bien d’être à l’ombre.

En revanche, certains légumes ne s’intègre pas dans la culture en carré car ils ont un développement trop volumineux ou nécessitant trop de carrés pour obtenir une récolte significative : asperge, fraisiers, moutarde, lentille, rhubarbe, salsifis, topinambour, etc. La pomme de terre nécessite quant à elle de retourner la terre pour la récolte, ce qui aurait pour conséquence d’endommager les cultures voisines. Cultivez donc de préférences ces espèces à part.

Lancez-vous !

a-     Définissez vos besoins et vos envies

N’avoir qu’à se pencher pour récolter vos propres fruits et légume vous fait envie ? Vous avez décidé d’opter pour la méthode du potager en carrés ? Avant de vous précipiter, commencer par déterminer vos envies et vos besoins de légumes et essayez de les quantifer afin de déterminer le nombre de carrés dont vous aurez besoin.

Une fois votre liste idéale établie avec les quantités, préparez l’organisation de votre potager en représentant les planches de cultures vides (sur papier ou ordinateur) et en positionnant chaque légume choisi selon les codes couleurs (une couleur par famille) et selon les besoins et préférences de chacun d’eux.

Souvenez-vous :

  1. Pas de légume d’une même famille à coté
  2. Placez les légumes selon leurs besoins d’ensoleillement. Les légumes du soleil (tomate, aubergine, concombre, melon et poivron) doivent être exposés plein sud. Ils ont la priorité sur les autres légumes lors du choix de l’emplacement tant ce critère est essentiel à la bonne récolte.

La planification obtenue à partir de la liste des principaux légumes va être la référence pour toute l’année. Il est donc important de la préserver ou de la sauvegarder.

Suite à cette projection, il va être facile de répartir les cultures et d’organiser les mois précédents et les suivants. La rotation des carrés se fait plus ou moins rapidement selon les espèces, certains carrés restent occupés pendant plusieurs mois, d’autres seulement quelques semaines.

b-     Choisissez le bon emplacement

Ca y est, vous avez fini de planifier vos cultures pour toute l’année, il est temps de passer à l’opérationnel, en commençant par choisir le bon emplacement pour votre potager en carrés.

Vos plantes ont en effet besoin de lumière et d’une température adéquate pour pouvoir bien grandir et se développer. Le choix de l’emplacement de votre potager en carrés est donc important. Outre l’espace nécessaire pour pouvoir y poser la planche de culture, il devra être ensoleillé pendant  6 à 8 heures par jour minimum.

Avant de vous lancer, prenez donc le temps d’observer votre environnement, quitte à faire un croquis de votre espace et d’y dessiner les zones d’ombres en début de matinée et en fin de journée. En théorie, l’exposition sud est la plus ensoleillé mais si vous êtes en ville, du fait de l’urbanisme et de l’architecture des bâtiments alentours, il se peut que le coté sud ne soit pas la meilleure solution.

Autre point important si vous faites un potager sur votre balcon ou votre terrasse, vérifiez bien la solidité et la capacité de portance du bâtiment. A titre indicatif, une planche de culture de 1m20 x 1m20 x 50cm peut facilement peser autour d’une tonne (en fonction du type de terre)…

c-      Installez le contenant et la terre

Selon la variante préconisée par Anne-Marie Nageleisen, le contenant idéal est un carré de 1m20 par 1m20, divisé en 9 carrés de 30cm de côtés. En hauteur, il peut mesurer 15 à 20cm de haut s’il est posé directement sur le sol dans un jardin, ou 50 à 60cm dans sa version « surélevée ».

Vous pouvez réaliser vous-même votre planche de culture en utilisant des planches de bricolages que vous clouerez ensemble ou alors l’acheter directement avec des matières et des dimensions selon votre convenance. A choisir, privilégiez un bois naturel non traité (du pin ou du douglas dont les essences conviennent bien par exemple). Vous pouvez également choisir un contenant plus léger en textile comme un Bacsac ou un smartpot  :


Une fois que votre contenant est prêt, vérifiez qu’il soit posé bien droit sur le sol afin que l’eau ne s’écoule pas que d’un coté, et remplissez le d’un mélange de terre et de compost mûr ou directement de terreau, jusqu’au ras des bordures. Délimitez ensuite les 9 carrés de la planche de culture à l’aide de ficelles tendues ou en utilisant des petites branches bien droites posées à même la terre.

d-     Plantez, et faites tourner !

Tout est prêt, il ne reste plus qu’à faire vos premiers semis et à commencer vos cultures !

Rappelez-vous : il est important de ne pas se faire succéder des légumes d’une famille ou d’un type identique sur un même carré. Même s’il n’est pas toujours possible de suivre les principes de rotations, il faut le faire au mieux sans rigidité. Si un carré est trop sollicité, la terre exprimera elle-même ses faiblesses : les semis lèveront difficilement, les plantes auront une croissance plus lente, des carences sur le feuillage et seront fragiles face aux maladies.

D’une année sur l’autre, conservez vos grilles de cultures en mémoire pour respecter le temps de rotation de chaque légume : la tomate ne revient pas dans le même carré avant 4ans, les laitues avant 1an, etc.

Pour en savoir plus: 

Sites internet:

Livres:

  • Le guide pratique du potager en carrés : Tout pour planifier et cultiver, Par Anne-Marie Nageleisen
  • L’art du potager en carré, Par Jean Paul Collaert et Eric Prédine
  • All New Square Foot Gardening: Grow More in Less Space!, Par Mel Bartholomew
Publicités

Une réflexion sur “ Présentation de la méthode du potager en carrés ”

  1. Article sympathique et bien rédigé, utile. Il y a cependant une erreur dans le schéma sur les familles de légumes: inversion des couleurs repères jaunes et rouges (fleur et fruit). Par ailleurs, les pommes de terre ne sont pas représentées, alors que c’est un légume populaire, mais difficile à intégrer dans la rotation d’un potager. Dans les potagers sur très faible surface, il est possible de poser les plants a la surface du carré de culture et d’ajouter une bonne couche de paille. Chaque ajout de paille correspond au buttage du jardinier classique. La récolte est simple, peu éprouvante physiquement et les tubercules sortent même déjà propres! La paille peut être soit recyclée en paillage des allées du jardin, des autres cultures ou simplement compostée.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s