Fort-Mardyck : cinq mois sans revenus, la faute au retard du versement des retraites


Dans leur malheur, Monique et Jacques Druel ont trouvé le soutien de gens émus par leur situation.
Dans leur malheur, Monique et Jacques Druel ont trouvé le soutien de gens émus par leur situation.

Les Restos du cœur ? Les Druel n’imaginaient pas en avoir besoin un jour. Depuis peu, ils s’y approvisionnent. Le couple ne touche plus rien depuis octobre, en raison du retard pris dans le traitement des dossiers des nouveaux retraités.

Source : La Voix du Nord

Martine et Jacques Druel pensaient profiter de la retraite pour passer un peu de bon temps. Ils ont été contraints de revoir leurs plans. Le 22 août, l’intégralité de ses trimestres « en poche », le Fort-Mardyckois fêtait ses 65 ans. Il pensait toucher sa retraite pour la première fois en octobre. Depuis, il n’a pas perçu un centime. Même pas la prime de 800 € allouée par l’État aux plus petits budgets. Celle-là, la CARSAT assure lui avoir virée sur son compte bancaire une première fois fin décembre. Mais non. Promise pour vendredi, elle n’était ni virée ni en cours de virement, d’après sa banque. Quant aux 2400 € de sa retraite en attente, il ne sait pas quand il les touchera. « Je ne sais même pas à combien j’ai droit. Je n’ai pas eu de notification » Mais normalement, son dossier est complet. C’est en tout cas ce qu’on lui a dit à la CARSAT.

Et cette « galère », le couple ne sait pas quand elle s’arrêtera. Pourtant, les factures s’accumulent. « Et la taxe foncière, en partie payée grâce à l’aide de notre fille, est en attente », ajoute Martine Druel, qui espère toucher sa petite retraite sans anicroche, à partir de février. En attendant, « on n’a plus d’argent liquide. Pour l’instant, la banque est compréhensive, mais elle ne va pas nous en donner. On ne sait plus comment faire. »

Du coup, le couple s’est résolu à accepter les bons proposés par le CCAS, afin de bénéficier de l’aide des Restos du cœur. Pour joindre les deux bouts, il peut compter sur un peu de solidarité. Passé au journal de 13 heures de TF1 il y a peu, il a reçu des dons et des prêts, sous la forme de chèques, d’auditeurs touchés par leur détresse. « On ne va pas encaisser les prêts», déclare Martine. Le couple ne s’attendait pas à de tels gestes. Mais il sait que ses premiers revenus serviront à régler les factures, du coup, ils ne veulent pas prendre le risque de mettre les autres dans la panade. « On leur renverra avec un petit mot de remerciement. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s