Lycée musulman Averroès à Lille : l’inspection dès cette semaine ?



VDNPQR

Le lycée musulman de Lille-Sud pourrait être inspecté dès cette semaine, après l’affaire de la tribune de « Libé ». En attendant, un autre professeur a pris la plume pour dire qu’Averroès était un établissement comme les autres.

Source : La Voix du Nord

Le lycée musulman est dans la tourmente depuis la publication dans Libération d’une tribune signée d’un professeur démissionnaire accusant les élèves d’antisémitisme. Le lycée dépose plainte pour diffamation. Le rectorat a, de son côté, et en accord avec l’établissement musulman en association avec l’État, décidé d’envoyer une mission d’inspection. Un inspecteur de philosophie pourrait intervenir dès cette semaine, indique-t-on à Averroès, et éplucher cahiers de textes, copies et avancée du programme.

Un autre prof écrit

En attendant, un autre professeur a pris la plume ce week-end. Une réponse à l’enseignant démissionnaire, « mais huile sur le feu ». Il s’agit d’Éric Dufour. Il enverra sa tribune aux médias, à Libération bien sûr, mais nous l’a livrée dès hier. Elle s’intitule « Pourquoi je suis engagé au lycée Averroès ». « Je suis arrivé un beau matin de décembre 2007 à la mosquée de Lille-Sud avec une expérience de 18 ans d’enseignement. Je n’ignorais pas ce qui se disait du lycée et de ses dirigeants depuis des années, mais je m’y suis présenté sans préjugés et avec enthousiasme. » Le professeur enseignait alors à la Croix Blanche, institution catholique de Bondues. Il avait « envie d’apporter (s)a modeste expérience à un établissement qui répondait à une injustice dans le monde éducatif alors que les autres confessions avaient déjà des établissements sous contrat d’association ».

« Déçu, accablé, abasourdi »

L’enseignant, aujourd’hui directeur adjoint du lycée, est « déçu, accablé, abasourdi ». « Je ne fais que rappeler dans les médias que c’est un établissement comme les autres, pas un monde utopique avec ses barrières chères à Thomas More, mais avec des collègues, des élèves et des parents comme on en trouve partout ailleurs en France. Ni plus ni moins. Nous devons toujours nous justifier sur ce qu’on y enseigne ! Comme si nous étions sortis de je ne sais quelle planète nommée Musulmanie et que nos cours étaient dictés par je ne sais quelle puissance maléfique. (…) C’est vendeur, cela discrédite le travail incommensurable et sans relâche de professeurs musulmans et non-musulmans, athées, catholiques, agnostiques ou libres penseurs, qui exercent depuis des années dans l’établissement. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s