Verquigneul : «T’es chez toi, tu te fais tirer dessus et il ne se passe rien…»

Sérieusement blessée par une balle reçue dans le dos, alors qu’elle était chez elle en août 2013, Mélanie Leuliet désespère de savoir ce qui s’est passé. Elle a décidé de parler, avec l’espoir qu’on lui apportera enfin des réponses.

IMG_2453bis.JPG

La vie de Mélanie Leuliet a basculé le 26août 2013. Un jour comme les autres pour cette jeune femme qui est arrivée à Verquigneul en 2009. Elle était en train de faire les carreaux à l’étage, sur la petite terrasse devant la chambre de sa fille, qui était en vacances avec sa mamie. « Et j’ai entendu comme une détonation. Je suis tombée à genoux, se souvient-elle. J’ai pensé que j’avais pris un coup de jus. » Mais elle ne se sent pas bien et appelle les pompiers.

Au scanner, on découvre une balle

Elle a une blessure dans le dos et est emmenée aux urgences. On pense à du plomb mais face à l’état de la jeune femme, on lui fait un scanner et on découvre une balle. « Du 22 court qui est passé tout près de l’artère. » Mais la balle a traversé le foie, laissant un trou de 3 cm, un poumon avant de se loger dans son sein. Des blessures que les médecins qualifient de graves et qui lui ont notamment valu dix jours en réanimation. Si aucune séquelle physique ne demeure, la blessure psychologique reste ouverte. Car elle ne sait toujours pas ce qui s’est passé.

Information judiciaire pour tentative de meurtre

C’est cette attente qui la ronge. « T’es chez toi, tu te fais tirer dessus et il ne se passe rien », soupire-t-elle. Une enquête a pourtant vite été lancée et une information judiciaire ouverte par Mme Lecointe pour « tentative de meurtre ». « La police est venue tout de suite mais je n’ai rien vu, on m’a tiré dans le dos » raconte-t-elle. Les voisins ont été entendus. « Il y avait un petit différend pour des travaux, précise son avocat, Me Didier Darras. La police a trouvé des armes chez eux. Les relevés de traces de poudre se sont révélés positifs mais l’expertise balistique a démontré que ce n’était pas possible et a aussi exclu la thèse de la balle perdue ». Mais en attendant, la voisine a passé une dizaine de jours en détention et le couple a été mis en examen. Mélanie n’y a jamais cru : « J’ai toujours dit que ce n’était pas eux… ».

Alors qui ? « Si c’était arrivé pendant la chasse, avec les champs derrière, j’aurais pensé à ça» ajoute Mélanie. mais c’est arrivé en août. Des questions mais pas de réponse. « Ça commence à être pesant. La première année, j’avais peur, maintenant j’aimerais savoir pour passer à autre chose. Ça fait 19 mois et la juge d’instruction ne m’a pas encore entendue ». Me Darras, qui est en contact avec la juge, confirme : « Sa grande interrogation : oui ou non j’ai été visée ? Ça fait penser au meurtre de Busnes, heureusement sans mort. Avec beaucoup de mystères… ». Mélanie veut tourner la page. « Si quelqu’un frappe à ma porte en me disant qu’il m’a tiré dessus par accident et s’excuse, c’est tout, on n’en parle plus… ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s