Élections départementales dans le Pas-de-Calais : FN qui rit, larmes à gauche et droite qui espère…


Le président Michel Dagbert a souffert dans son canton de Nœux. Il sera face au FN au second tour. PHOTO PASCAL BONNIERE

Le PS se consolera timidement en plaçant un élu (canton de Saint-Omer) au 1er tour. Mais il sera en difficulté dans les douze (sauf désistements) triangulaires et les vingt-six duels du second tour.

Source : La Voix du Nord

La migraine c’était dimanche soir. Le casse-tête c’est à partir de ce lundi… Dans le Pas-de-Calais, à droite comme à gauche, on va s’interroger pour s’organiser et contrer le FN qui a fait un carton dans tous les cantons.

Participation. On s’est un peu plus bousculé au portillon pour voter ce dimanche. Premier indice, à midi, le taux de participation avait atteint les 17,68 % contre 12,03 % en 2011 (16,11 % en 2008). Au final, pour ce 1er tour de scrutin, la participation a passé la barre des 52 % à 18 h. À comparer aux 46,38 % au final en 2011 (68,44 % en 2008).

Une percée du FN. On s’y attendait ! Le Front national a confirmé son implantation autant dans les secteurs urbains qu’en ruralité. Une véritable marée qui l’amène en pole position dans la plupart des cantons avec des scores passant parfois la barre des 40 % !

Un élu au 1er tour. Avec un score tournant autour des 52 %, le binôme socialiste et sans étiquette Bertrand Petit (conseiller général sortant) et Sophie Warot-Lemaire se qualifie dès le 1er tour.

Des conseillers sortants qui tombent dès le 1er round. Jacques Napieraj (PS) dans le canton d’Aire-sur-la-Lys, Daniel Dewalle (PC) dans le canton d’Houdain, Marcel Levaillant (PC) dans le canton de Calais, Jean-Claude Juda (PC) dans le canton d’Outreau font partie des sortants… sortis dès le 1er tour !

Un désistement républicain ? Dans le canton d’Avesnes-le-Comte, la triangulaire pourrait devenir un duel. Arrivés troisièmes, Yann Desaulty et Lysiane Prévost (PS) se désisteraient en faveur de l’UMP Michel Petit, sortant et président de l’intergroupe d’opposition, pour faire barrage au FN. Symbolique ? Ce qui porterait le nombre de triangulaires prévues à onze au lieu de douze. Et le nombre de duels à vingt-sept… sauf autres désistements républicains.

Un duel FN… PC. C’est dans le canton d’Auchel qu’on le trouvera. Pour le reste, les duels opposeront le FN au PS ou à l’UMP. Comme annoncé !

Le mur de Barlin ébranlé. Le président du conseil général était en lice dans le nouveau canton de Nœux. Le mur de Michel Dagbert, maire de Barlin, s’est fissuré ouvrant la brèche à un duel avec le FN.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s