Tourcoing : troisième nuit de violences à la Bourgogne après un accident mortel

182693269_B975715763Z.1_20150604134415_000_GN84K8FET.2-0.jpg

Ce mercredi soir, pour la troisième nuit consécutive, des incidents ont éclaté dans le quartier de la Bourgogne à Tourcoing après la mort de Pierre-Eliott Zighem, 19 ans, dans un accident de voiture après un refus d’obtempérer.

Source : La Voix du Nord

La tension n’a cessé de croître ces derniers jours dans le quartier de la Bourgogne à Tourcoing. La nuit suivant l’accident qui a coûté la vie à Pierre-Eliott Zighem, 19 ans et blessé grièvement deux autres jeunes Tourquennois, une cinquantaine de jeunes avaient souhaité en découdre avec les forces de l’ordre. Plusieurs véhicules de police avaient été dégradés par des jets de projectiles. Trois individus avaient été interpellés.

Dans la nuit de mardi à mercredi, quelque 150 policiers ont été mobilisés dans le quartier. Ils bénéficiaient par ailleurs du soutien aérien d’un hélicoptère survolant la zone. Cette nuit-là, la tension était vive. Cinq voitures avaient été incendiées dans les quartiers populaires de la Bourgogne et de l’Épidème d’où sont originaires les trois victimes de l’accident. Un individu avait été interpellé et des cocktails Molotov saisis. Un policier avait été légèrement blessé par un jet de projectile.

Mercredi après-midi, une marche revendicative a rassemblé près de 150 personnes qui ont défilé vers le centre-ville de Tourcoing. Sur le parvis de l’hôtel de ville, Farid Zighem, le père de la victime, s’est exprimé : « On ne sait pas ce qui s’est passé lundi soir. Il y a une chape de plomb sur cette affaire. La révolte dans les quartiers est la suite logique car nous n’avons aucune information. Je n’ai rien contre la police nationale, mais la poursuite de lundi a engendré la perte d’une vie. Je veux que toute la lumière soit faite sur cette affaire. C’est pourquoi j’ai décidé de déposer plainte auprès du procureur de la République. »

Nouvelles interpellations

Ce mercredi soir, dès 22 h 30, un groupe d’une quarantaine d’individus a décidé d’en découdre avec les forces de l’ordre, qui ont essuyé des jets de projectiles enflammés et de pierres. Plusieurs incendies de véhicules ont été perpétrés. À 23 h 30, la police avait déjà procédé à plusieurs interpellations.

Une enquête de la police des polices est actuellement menée pour savoir si les agents intervenant le soir de l’accident ont une éventuelle responsabilité dans ce drame. Le conducteur de la voiture, grièvement blessé dans le choc, est toujours entre la vie et la mort au CHR de Lille. D’après nos informations, le passager arrière du véhicule, entendu à plusieurs reprises par les enquêteurs, aurait confirmé la vitesse excessive de la voiture ainsi que le franchissement de plusieurs feux rouges.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s