Oignies accueille le tournage du thriller de l’été : Deux marines et un acteur contre un terroriste…

La police scientifique relève des indices sur le Thalys stationné vendredi soir en gare d'Arras (Pas-de-Calais).

Un homme a été grièvement blessé par balle, un autre moins gravement par arme blanche dans un Thalys Amsterdam-Paris dérouté vers Arras après que des coups de feu y ont été tirés. La section antiterroriste du parquet de Paris a annoncé en début de soirée se saisir de l’enquête. C’est l’acteur Jean-Hugues Anglade qui a tiré la sonnette d’alarme.

Source : le parisien

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’auteur des coups de feu est Marocain ou d’origine marocaine et serait âgé de 26 ans. Il était en possession d’un fusil d’assaut kalachnikov, d’un pistolet automatique, de neuf chargeurs et d’un cutter. Des informations que Bernard Cazeneuve n’a pas confirmées, préférant «la plus grande prudence». Le Premier ministre belge Charles Michel dénonce, lui, dénonce une «attaque terroriste». La Belgique a renforcé ses mesures de sécurité, selon «Le Soir». Selon une source policière, il est probablement monté dans le train à Bruxelles.
L’auteur des coups de feu du Thalys Amsterdam-Paris, interpellé peu après 18 heures en gare d’Arras (Pas-de-Calais), faisait l’objet d’une fiche des services de renseignements, selon une source policière. «Au vu de l’armement utilisé, du déroulé des faits et du contexte, la section antiterroriste du parquet se saisit de cette affaire, en accord avec le parquet local».
Deux Américains ont été blessés. L’un d’eux,  blessé par balle, a été héliporté au CHU de Lille (Nord). Son pronostic vital n’est pas engagé. La deuxième victime a été blessée par un cutter au niveau du coude, où il porte une plaie superficielle. Il souffre également d’une fracture au doigt et a été hospitalisé à Arras. Le comédien Jean-Hugues Anglade a été légèrement blessé à la main (lire ci-dessous) en tirant le signal d’alarme, selon nos sources. Il devrait quitter l’hôpital d’Arras dans la soirée.

D’après «la Voix du Nord», ces «trois militaires auraient entendu dans les toilettes le bruit de la culasse d’une arme lourde en train d’être chargée. Ils seraient intervenus à temps pour maîtriser l’homme avant qu’il ne puisse utiliser l’arme dans la rame. » La SNCF a précisé que l’agression s’est produite dans le wagon de queue du train, à hauteur de Oignies (Pas-de-Calais). Les coups de feu se seraient produits à ce moment-là. Bernard Cazeneuve a salué «leur grande bravoure». «Sans eux, nous aurions pu être confrontés à un drame», a insisté le ministre de l’Intérieur : il y avait 554 passagers à bord.

VIDEO. Cazeneuve exprime «sa gratitude aux deux courageux passagers américains»

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s