Abstention, montée du FN : l’autocritique de Bernard Haesebroeck et Michel Plouy

collage

Le 6 décembre, le FN faisait un score historique au premier tour des Régionales. Le lendemain, beaucoup d’élus appelaient à une auto-critique dans la manière de faire de la politique. La Voix du Nord a proposé à Bernard Haesebroeck, maire (PS) d’Armentières, et à Michel Plouy, son principal opposant (LR) de se livrer à l’exercice.

Source : La Voix du Nord

Bernard Haesebroeck, maire PS d’Armentières :

– La moitié des électeurs ne votent plus. Certains politiques disent il faut que l’on soit plus crédibles…

«Oui, indéniablement. Avec les exemples que l’on a eus, à gauche comme à droite, de Juppé à Cahuzac… Moi j’aime bien dire quand je peux ou je ne peux pas. Vous ne me verrez jamais dévier d’une certaine éthique. C’est pour moi la différence entre le politique et le politicien, qui est prêt à tout pour y arriver. Vous ne me verrez jamais affabuler. Je peux me tromper, d’où l’importance de prendre du recul par rapport à des situations, des résultats. »

– Est-ce que vous aussi, vous vous dites qu’il est nécessaire que vous fassiez votre autocritique ?

« Bien sûr, nécessairement. L’électeur, il vote comme il ressent le moment du vote. Avec ses peurs, ses frustrations, son mécontentement, avec là le prisme national qui l’emporte sur le local. C’est compliqué pour les maires, c’est perturbant. J’avoue que les 45% du FN au bureau de vote du Temps Libre, les 47% du Bizet m’interpellent. Ils sont dix points au-dessus de la moyenne de la ville. Qu’est-ce qui fait qu’ils sont si haut ? Il faut prendre ça avec beaucoup d’humilité en se disant qu’est ce qui peut être la cause de ça ? On a fait une première analyse. Il y a un premier fait. Ces scores-là collent parfaitement avec la géographie prioritaire. Il y a une corrélation forte entre pauvreté et vote de colère. Ensuite, je me dis bon sang, la démocratie participative dans cette ville, ce n’est pas de la merde ! Je fais des permanences toutes les semaines… »

– Qu’est-ce qui ne fonctionne pas selon vous au-delà de la dimension nationale ?

« Je suis modeste, mais il y a un éloignement considérable des gens par rapport à la chose publique. Ce n’est même pas la politique. Il y a un faisceau : citoyenneté défaillante, colère, impatience, égoïsme, individualisme… »

(…)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s