Calais : plusieurs dizaines de plaintes après des dégradations de véhicules par des migrants

Rue Duguay-Trouin, la vitre arrière de la voiture de Sébastien a été cassée par un jet de pierre. Rue du Président Wilson, plusieurs rétroviseurs ont été amochés.

Plusieurs dizaines de plaintes – plus d’une vingtaine selon la police, une cinquantaine selon la maire de Calais – ont été déposées après des dégradations de véhicules intervenues vendredi. Plus de deux mille migrants avaient traversé la ville pour rejoindre l’autoroute et tenter de s’introduire sur le site du Tunnel. Parmi eux, une minorité a abîmé des rétroviseurs et des pare-brises.

Source : La Voix du Nord

Rétroviseurs défoncés, pare-brises explosés, essuis-glaces arrachés… Plusieurs dizaines de plaintes – plus d’une vingtaine selon la police, une cinquantaine selon la maire de Calais – ont été déposées depuis vendredi par des riverains dont les véhicules ont été dégradés par des migrants. Le jour de Noël, dans l’après-midi, plus de 2 000 personnes ont quitté le camp de la zone des Dunes pour tenter, en passant par le centre-ville, d’atteindre le site d’Eurotunnel (notre édition d’hier). Refoulés par les forces de l’ordre, ils ont pris le chemin inverse, parfois escortés par des CRS. Sur le retour, certains ont exprimé colère et frustration en s’en prenant à des voitures.

Rue Wilson, plusieurs rétroviseurs ont été abîmés. Pour cette habitante, les dégradations sont le fait d’un noyau de personnes. « Il y avait énormément de monde dans la rue vendredi, mais ça, ça devient presque habituel. Mon mari a vu quelques migrants taper dans des rétroviseurs, entrer dans une voiture qui était restée ouverte. Autrement, on n’avait jamais eu de problème avant », explique cette jeune maman. Idem dans la rue Duguay-Trouin : plus d’une dizaines de voitures ont été endommagées. Les habitants expliquent être exaspérés par la situation : « On a entendu crier dans la rue, quand on est sorti c’était noir de monde. C’est là que j’ai vu qu’une pierre avait été jetée dans le pare-brise de ma voiture. Il y avait des poubelles au milieu de la rue », témoigne Sébastien, qui a posé une bâche sur sa Peugeot 406 dans l’attente des réparations.

Vendredi, il était chez des proches pour Noël. « Je vivais avant dans cette rue. On m’a déjà volé deux vélos. J’ai déménagé il y a un mois à Zutkerque : je ne regrette pas du tout, on ne se sent plus en sécurité ici. » Sa voisine, Virginie, a retrouvé le toit de sa voiture cabossé, sûrement par des coups de bâtons. D’autres riverains confirment que ces dernières semaines les passages sont de plus en plus réguliers dans la rue. « C’est vrai qu’on voit beaucoup de monde. Mais je n’avais jamais été embêté avant aujourd’hui. C’est la première fois qu’on me casse mon rétro », indique Mickaël, un habitant. La maire de Calais, Natacha Bouchart, a indiqué que la Ville prendrait à sa charge des dommages comme elle l’avait fait après des dégradations au mois d’octobre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s