Marck : des migrants font souffler un vent de panique dans l’allée des Bernaches

283742251_B977721737Z.1_20160130202153_000_GF663MB3G.1-0

Vendredi soir, plus d’une centaine de migrants très énervés, dont certains armés de bâtons et de barres de fer, ont fait souffler un vent de panique dans l’allée des Bernaches. Les forces de l’ordre sont intervenues très vite.

Source : La Voix du Nord

Toujours est-il que pour la première fois, les habitants sont unanimes : ils se sont sentis en insécurité. « Certains avaient des bâtons et même des barres de fer et tapaient sur les portes des garages ou des voitures. » Une femme va plus loin : « J’ai ouvert mes volets. L’un des migrants a brandi sa barre pour me faire comprendre que je m’exposais à des coups. ». Une seconde poursuit : « Les gens sont restés terrés chez eux. Si les forces de l’ordre n’étaient pas arrivées rapidement, les migrants auraient pu s’énerver plus… Ce sentiment de panique, c’est la première fois qu’on l’a. Ma jeune fille n’a pas dormi. » La police et les CRS sont intervenus un quart d’heure après avoir été prévenus. « Dès qu’ils sont arrivés, les réfugiés se sont volatilisés… », conclut l’un des Marckois. « Il est urgent de placer en permanence une patrouille au Fort-Vert et aux Dryades et je demande le démantèlement complet de la jungle », a commenté Pierre-Henri Dumont, le maire, qui réclame aussi la sécurisation de Transmarck.

(…)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s