Face à la jungle, la colère des riverains

Avant, ils voyaient des arbres et des dunes à l’horizon. Aujourd’hui, leurs fenêtres donnent sur un no man’s land, une zone de 100m de profondeur, aplanie et défrichée pour permettre aux CRS de voir les migrants qui approchent de la rocade. Ces riverains de la route de Gravelines sont à bout, soulagés de voir un camion de CRS stationné en permanence devant chez eux. Mais jusqu’à quand ? Certains ont eu des vols et des dégradations, ils disent comprendre la détermination des migrants mais se sentent aussi prisonniers de cette situation.

 

Source : FranceInter.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s