Désinformation: la Voix du Nord fait ses gros titres avec une arme inoffensive…

Le samedi 27 février, La Voix du Nord publiait un article sous le titre :

« Onnaing : l’alcool et les médicaments le poussent à sortir sa kalachnikov »

Dépressif, cet Onnaingeois de 44 ans a commis une première erreur en avalant trois vodkas en plus de son traitement, ce 21 février dernier. Il a brandi ensuite son arme et frappé sa compagne… Audience presque ordinaire au tribunal de Valenciennes.

(Source)

 L’arme était démilitarisée, mais elle avait de quoi faire peur. PHOTO ARCHIVES VDN
Dans cet article, on apprend qu’un homme aurait brandi une « kalachnikov » contre sa compagne après avoir associé alcool et médicaments.
Terrible affaire. Nos concitoyens, nos voisins, toute la masse des sans-dents alcooliques, ces mal-pensants qui hantent les cauchemars de Terra Nova seraient donc armés jusque aux dents ?

C’est ce que laisse entendre le premier paragraphe :

« Audience presque ordinaire au tribunal de Valenciennes. »

L’émotion est encore amplifiée par la photo présentant le célèbre fusil d’assaut.
Evidemment, la réalité est bien différente. Il s’agit  juste de faire un peu de buzz en montant en épingle une banale affaire de violence conjugale, mise à la sauce djihad pour faire tendance.
La légende sous la photo précise que « l’arme était démilitarisée, mais elle avait de quoi faire peur. » Faire peur…. voilà qui mérite une nouvelle loi liberticide, sans doute, ou au moins un article anxiogène.
Le journaliste ajoute que l’arme avait été achetée pour 85€ sur internet et que  » le parquet s’est inquiété de la facilité de trouver une arme « assimilée au terrorisme » ». Mais qu’attend la police pour contrôler internet?
L’arme a été démilitarisée. C’est à dire rendue complètement inoffensive par le blocage de son mécanisme. Elle est probablement accrochée au mur, ce qui d’un point de vue esthétique est assez discutable, mais n’est pas plus dangereuse que n’importe quel autre objet de décoration. La brandir revient à menacer son interlocuteur avec un fer à repasser, une pendule, un nain de jardin, …
Néanmoins le parquet s’inquiète de « la facilité de trouver une arme « assimilée au terrorisme » ». En gras dans le texte.
Pas d’amalgame, vraiment ?
Nous estimons qu’il s’agit d’une désinformation journalistique et militante visant à associer une affaire de violence conjugale à la menace terroriste, afin de justifier l’arsenal législatif qui se met en place visant à réduire la possibilité pour les particuliers d’acquérir des armes, fussent-elles démilitarisées.
A la veille d’une crise économique majeure, voudrait-on désarmer, ne serait-ce que symboliquement la population?
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s