vaccins, oui ou non ?

entete Rader

Conférence de Serge Rader

Le samedi 23 septembre 2017, l’association Culture populaire recevra Serge Rader, pharmacien et auteur d’un livre qui va faire l’effet d’une bombe alors que le gouvernement envisage de multiplier les vaccins obligatoires : Vaccins, oui ou non?

Réservation : culturepopulaire@outlook.fr

 

Publicités

La commission européenne préfère les frites industrielles

french-fries-779292_1280-1024x575

La commission européenne envisage d’interdire la cuisson traditionnelle des frites fraiches, jugée moins « saine » que le blanchiment des frites surgelées. On croit rêver… Sans doute le marché de l’approvisionnement des centaines de friteries du Nord-Pas-de-Calais et de Belgique intéresse-t-il les lobbyistes bruxellois de la frite industrielle.

ER Lille

———————————————————

La double cuisson des frites à la belge sera-t-elle sacrifiée au nom de la lutte contre les aliments cancérigènes ? Ben Weyts, le ministre flamand du Tourisme en est persuadé. Problème, le plat pays n’est pas le seul à recourir à ce mode de cuisson, les friteries du Nord et du Pas-de-Calais pourraient aussi être concernées.

Source : La Voix du Nord

Lire la suite La commission européenne préfère les frites industrielles

Législatives: Un sondage donne Marine le Pen à 44 % au 1er tour

Marine_Le_Pen_-2

Mercredi, un sondage Ipsos réalisé pour la Voix du Nord annonçait que la candidate du Front national (FN) dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais allait réaliser un score très important dès le premier tour de l’élection législative, dimanche.

Une information qui n’a rien d’étonnant si l’on se réfère aux scores obtenus par le FN dans ce même périmètre lors des derniers scrutins.

Source : 20 minutes

Lire la suite Législatives: Un sondage donne Marine le Pen à 44 % au 1er tour

Conservatoire de Lille : quand le coeur de la métropole essaie de se débarrasser de sa périphérie…

2015-01-31 16.33.51

La nouvelle tarification votée par la ville de Lille suscite la colère des élèves du conservatoire. Plus de 200 d’entre eux ne résidant pas à Lille, Lomme ou Hellemmes devront payer les 1866 euros de droits d’inscription.

Source : France Musique

Au conservatoire de Lille, professeurs, élèves et parents d’élèves sont autant sous le choc qu’en colère. Le 31 mars dernier, une décision du conseil municipal au sujet d’une actualisation des tarifs du conservatoire à rayonnement régional était votée dans une relative discrétion. Mais la décision commence à faire du bruit, principalement depuis que le site de la mairie lille.fr a publié un article lundi 15 mai qui explique cette actualisation des tarifs à l’occasion de l’ouverture des inscriptions pour l’année prochaine.

La raison de ce choc ? Les élèves qui ne résident pas à Lille, Lomme ou Hellemmes et qui sont inscrits en parcours éveil/initiation, hors cursus, 1er et 2e cycle ne bénéficieront plus de la prise en charge des frais de scolarité. Ils devront alors payer eux-mêmes la somme de 1866 euros pour une année scolaire, moyenne basse du coût d’accueil calculé par la mairie. Contre 0 à 500 euros en fonction du quotient familial jusqu’à présent.

Lire la suite Conservatoire de Lille : quand le coeur de la métropole essaie de se débarrasser de sa périphérie…