Archives pour la catégorie CONSEILS de LECTURE

COMPTE-RENDU DU CAFÉ LITTÉRAIRE DE FÉVRIER 2019

Deuxième mois de l’année et nous voici à nouveau dans les starting-block, enfin, dans les blocs de départ pour éviter tout anglicisme, la langue du colon, hein, voilà !!

La diversité et la mixité furent de mise, comme dans une publicité Benetton, avec au programme, du classique, de l’histoire, le tout arrosé avec de la bière Allemande et des petits-fours. Elle est pas belle la vie ?

Allez, bonne lecture et rendez-vous chaque premier samedi du mois.

La crise de la conscience européenne 1680 – 1715 de Paul Hazard

Edition : Poche
Nombre de pages : 444
Prix : 8,30€

« La majorité des Français pensait comme Bossuet: tout d’un coup, les Français pensent comme Voltaire: c’est une révolution », écrivait Paul Hazard dans ce livre désormais classique. De 1680 à 1715 s’affrontent en effet les idées les plus contradictoires et les plus puissantes. L’ordre classique, qui avait repris force après la Renaissance, paraissait éternel. Or, vers 1680, tout se met à bouger. Un air extérieur semble souffler dans le solennel édifice; des esprits ont l’audace de prétendre que les Modernes valent bien les Anciens, que le progrès doit l’emporter sur la tradition, la science sur la foi. « Il s’agissait de savoir si l’humanité continuerait sa route en se fiant aux mêmes guides ou si des chefs nouveaux lui feraient volte-face pour la conduire vers d’autres terres promises. »

Chevaleresses : Une chevalerie au féminin de Sophie Cassagnes-Brouquet

Edition : Perrin
Nombre de pages : 240
Prix : 20€

Nourrie d’exemples, une interprétation renouvelée du rôle et de la place des femmes dans la société politique et militaire au Moyen Age.

Les femmes, paraît-il, seraient partout et toujours porteuses d’un pacifisme marqué par une sainte horreur de la violence, tandis que la guerre serait une activité exclusivement masculine. Ce stéréotype a masqué, dans l’histoire du Moyen Âge, la présence de combattantes conscientes et actives. L’enquête débute avec l’apparition des premières cavalières de l’âge féodal et leur participation aux croisades, et se clôt avec la figure de Jeanne d’Arc, à la fois réelle et idéale. Des femmes, aristocrates pour l’essentiel, partagèrent l’idéal chevaleresque de l’époque, organisèrent des tournois, furent intégrées dans les ordres militaires de chevalerie.

Agrégée et docteure en histoire et en histoire de l’art, Sophie Cassagnes-Brouquet enseigne l’histoire médiévale à l’université de Toulouse-Le Mirail.Elle a notamment publiéLa Passion du livre au Moyen Âge, Les Romans de la Table Ronde, premières images de l’univers arthurien et La Vie des femmes au Moyen Âge.

Le Génie du Christianisme de Chateaubriand

Edition : Flammation
Nombre de pages : 504 x 2 tomes
Prix : 10€ x 2 tomes

« De toutes les religions qui ont jamais existé, la religion chrétienne est la plus poétique, la plus humaine, la plus favorable à la liberté, aux arts et aux lettres. Le monde moderne lui doit tout, depuis l’agriculture jusqu’aux sciences abstraites, depuis les hospices bâtis pour les malheureux jusqu’aux temples élevés par Michel-Ange et décorés par Raphaël. Il n’y a rien de plus divin que sa morale, rien de plus aimable, de plus pompeux que ses dogmes, sa doctrine et son culte ; elle favorise le génie, épure le goût, développe les passions vertueuses, donne de la vigueur à la pensée, offre des formes nobles à l’écrivain et des moules parfaits à l’artiste. » 

Ouvrage apologétique majeur de François-René de Chateaubriand, dans laquelle l’auteur tente de démontrer la beauté de la religion chrétienne sous l’aspect de la beauté poétique.

Souffrance et mort du Maréchal de Jacques Isorni

Edition : Flammarion
Nombre de pages : 336
Prix : 500 francs

Pourquoi le lire :

Témoignage par Jacques Isorni, avocat du Maréchal Pétain lors du procès pour intelligence avec l’ennemi et haute trahison tenue entre juillet août 1945, l’oeuvre se distingue par sa lecture limpide et le portrait que nous dresse l’auteur de son client ainsi que de l’ambiance de l’époque.

L’homme, qui se distingua déjà pour avoir écrit les mémoires de Robert Brasillach, fusillé à la prison de Fresnes avec lequel les conversations furent précieuses, permit de définir l’angle de la défense basé sur la démonstration d’une politique cohérente.

Véritable immersion, le livre permet de connaître les dernières années, qui furent celle d’un martyr avec toute la détresse de l’homme, du mari, du chef d’état, du père de la nation de la prison de Montrouge à l’île d’Yeu. Le Maréchal y apparaît avec toutes ses aspérités, tantôt joyeux, maussade, pris de fou-rire où d’un pessimisme quant à son sort.

Celui qui fut a Vichy, le seul grand homme, comme le dit De Gaulle, qui défendît la France comme il a défendu Verdun, nous livre ici un témoignage formidable passant de la guerre de 1914 auprès de Foch, par Charles Maurras, Daladier, de Siegmarigen à Alger.

Publicités

COMPTE-RENDU DU CAFÉ LITTÉRAIRE DE JANVIER 2019

De retour en ce début d’année, en petit comité mais le nombre ne fait pas forcément la force.

Vous retrouverez donc, après chaque séance du café littéraire, et nous savons que cela vous a manqué, un résumé des œuvres. Ne soyez pas taquin, une quatrième de couverture, où une explication détaillée de l’oeuvre, au bon vouloir de nos camarades participants, sera proposé.

Le principal est de vous donner envie de lire, car comme le disait le Professeur Jones : « Lire c’est vivre, bordel » .

Quoi qu’il en soit, nous vous souhaitons une bonne lecture et rendez-vous chaque premier samedi du mois.

Fondement de la cité de Jean Ousset

Editions : DMM
Nombre de pages : 224
Prix : 18€

Résumé :

« Question décisive, et qui n’est pas avancée pour quelque utilité de présentation ou de style. De grandes difficultés, pas seulement théoriques, nous y attendent. Car non seulement tout a été dit à ce sujet, mais les oppositions demeurent virulentes . Les doctrines les plus opposées, les théories les plus hostiles au sens commun ont leurs prosélytes . Négation du réel ou refus de croire à la possibilité de sa connaissance : défense d’une liberté anarchique, ou déterminisme absolu des actes humains : identité de l’être et du néant, fixisme ou évolutionnisme, tels sont quelques signes extrêmes des disputes qui se déroulent autour de nous et qui affolent les esprits.Tout a été nié ou affirmé. Au point qu’il est peu de notion aussi dévaluée que la notion de vérité. En existe-t-il une seulement ? En politique surtout y a-t-il matière à vérité ? Y a-t-il,autrement dit, une réalité politique objectivement étudiable ? Existe-t-il des lois, suffisamment stables, de l’ordre humain ? Si elles existent, méritent-elles d’être respectées ou peut-on les méconnaître et violer sans dommage ? La vérité ne serait-elle pas, au contraire , que tout est possible en ce domaine, qu’il y suffit d’une certaine puissance, d’une certaine habileté, d’une certaine perversité ? »

Résumé de la conférence de Claude Pollin : La Civilisation du Moi

Claude Polin, professeur de philosophie politique à l’université de Paris IV-Sorbonne. Conférence donnée à Lauzon (Canada) le 22 septembre 1994, sur le thème : « La civilisation du moi ».

Faisant suite à une conférence donné sur le pouvoir spirituel et temporel, au temps médiéval de la Chrétienté. Le sujet abordé est différent mais complémentaire avec ce principe qui est à la base des sociétés démocratiques moderne, l’individualisme.

compte-rendu du café littéraire de janvier 2017

Hugo Chavez la patrie au coeur de Vincent Lapierrehugo-patrie

Amoureux de son pays et de son peuple, Hugo Chávez a défendu âprement, totalement, jusque dans ses cojones, l’existence de la patrie comme principe libérateur. Avec une nation enracinée dans son passé, dans sa culture, dans ses traditions, le socialisme qu’il défendait n’était pas celui d’une idéologie hors-sol destinée à se fondre dans le mondialisme. Trahi par la gauche qui parce qu’il était issu de l’armée le traitait de  » fasciste « , en lutte contre la droite libérale inféodée aux intérêts de Washington et des multinationales, Chávez a pourtant rassemblé sous son nom la grande majorité du peuple vénézuélien pendant presque quinze ans. Il était la meilleure incarnation du populisme, mot galvaudé, souillé par ceux qui se réclament démocrates mais méprisent le peuple.

Lire la suite compte-rendu du café littéraire de janvier 2017

Compte-rendu du café littéraire de septembre 2016

tolstoi-la-mort-d-ivan-illitch

La mort d’Ivan Ilich de Léon Tolstoi (1886)

Tolstoi décrit la mort à travers 3 nouvelles.

Résumé : C’est pendant sa maladie et avant de mourir qu’Ivan Ilich prend conscience de la médiocrité de sa vie. Il meurt dans la rédemption en ayant trouvé une paix intérieure.

L. Tolstoi décrit ici la mort qui est présente tout au long de la lecture : l’hypocrisie, les mensonges et l’ordinaire pitoyable d’un conformisme moral et social  jusqu’à la libération du protagoniste.

La mort qui au départ nous confronte à nos peurs et nos angoisses apparait ici comme  salvatrice et libératrice.

Lire la suite Compte-rendu du café littéraire de septembre 2016

CAFE LITTERAIRE DU 5 MARS: PARTIE 2

51JL5aIPhsL._SX297_BO1,204,203,200_

De : Ezra Pound
Editions : Editions de La Différence
25 euros
324 pages

Pourquoi le lire :

Il ne faut pas s’attendre à trouver dans cet ouvrage une notice pédagogique du type « La culture pour les nuls », à laquelle une intelligence stratosphérique telle que celle d’Ezra Pound ne pouvait s’abaisser.
La lecture de cet essai s’apparente à la traversée d’une tempête violente d’informations éparpillées, traversée d’éclairs de génie, sous la forme d’intuitions fugaces. Il y a de quoi être secoué si l’on a tendance à attendre que les choses nous tombent dans le bec déjà mâchées, mais celui qui n’a pas peur de se remonter les manches et de suivre les pistes données dans le livre pourra aller loin. Voilà pourquoi il ne faut pas se laisser décourager par ce qui semble être de grandes divagations et des changements brutaux de sujet, et qui sont la marque du génie de l’auteur.

Lire la suite CAFE LITTERAIRE DU 5 MARS: PARTIE 2

CAFE LITTERAIRE DU 5 MARS 2016: PARTIE 1

Merci de vous être déplacé si nombreux pour cette nouvelle édition de notre café littéraire.

Un rendez-vous qui fait de plus en plus d’adeptes et c’est tant mieux!

Car lire c’est vivre! Bordel!

Une programmation extrêmement variée ce mois-ci: nous avons appris à faire du sport, à écrire correctement, à nous guérir et plein d’autres choses. Un compte rendu en deux parties au vue de la richesse du contenu. La seconde partie sera en ligne la semaine prochaine.

On se retrouve le samedi 2 avril!

51gMoKozt4L._SX333_BO1,204,203,200_

Livre 1 : Psychologie de la violence de rue et du combat rapproché
Livre 2 : Stratégie et communication pour la violence de rue
De : Christophe Jacquemart
Editions : Fusion Froide
L1 : 22 euros– 156 pages
L2 : 27 euros – 199 pages

Lire la suite CAFE LITTERAIRE DU 5 MARS 2016: PARTIE 1

COMPTE RENDU DU CAFE LITTERAIRE DE FEVRIER 2016

FOTOS-FATIMA-400

De : Louis Picard
Editions : Le Jardin des Livres
21 euros– 199 pages

Le Livre :

Un livre bouleversant qui nous plonge près de 100 ans en arrière.
Une sorte de recueil ou d’enquête sur les évènements survenu dans ce petit village du Portugal, oublié de tout et de tous, jusqu’a ce 13 mai 1917 ou la Vierge Marie a poser ses pieds.

Des témoignages, des photos, des récits des miracles connus (la danse du soleil, la pluie de fleur…) ou moins connus (le corps de l’une des petites voyantes retrouvé intact près de 30 ans après sa mort, les sources d’eau miraculeuses).

Son intérêt :

La vierge de Fatima avait annoncé à l’avance qu’elle ferait ce jour-là un grand miracle avec des signes dans le ciel.
Aussi des milliers de gens sont venus depuis tout le Portugal pour voir le miracle, accompagnés bien sûr de journalistes et de photographes.
L’auteur a repris les photos prises ce jour-là, ainsi que la première page de l’édition spéciale du journal qui relate l’événement.
Les photos prises ce jour-là vous montrent tout cela.
Et le phénomène s’est vu non seulement sur place, mais 10 à 30 kilomètres à la ronde, montrant qu’il n’a pu s’agir d’une hallucination collective.

Stupéfiant !

41gqeVgEFoL._SX348_BO1,204,203,200_

De : Serge Ayoub
Editions : Le Retour aux sources
19 euros -180 pages

Le Livre :

Serge Ayoub, ancien leader des Jeunesses Nationalistes Révolutionnaires (JNR), jadis connu sous le surnom de Batskin, s’est aujourd’hui réincarné en homme de plume.

En un temps légendaire, un homme puissant raconte à son fils une histoire merveilleuse : celle du Peuple qui ne recule plus. Ce peuple mystérieux a perdu son roi, Varr le Vert, à la gaieté proverbiale. Le druide, Brett, austère et inspiré, annonce de grandes catastrophes, qui ne seront surmontées que par des nomades aux coeurs rudes. Alors le peuple s’élance sur les chemins de l’inconnu. Le barde, Ric, sage et bon, accompagne la grande migration, et raconte aux enfants une histoire qui n’a pas de fin.

Son « Conte barbare » est un extraordinaire poème épique, dont vous reviendrez ébloui.

Son intérêt :

Récit haut en couleurs, ce conte barbare est à la fois un récit d’initiation pour quelques-uns de ses héros, passant du statut de bâtard méprisé à celui de roi acclamé par le peuple et une réflexion philosophique sur la vie, la nature, la civilisation, les connaissances, le pouvoir et les religions.

002294246

De : Jean-Claude Carrière
Editions : Etonnants-Classiques
256 pages-6 euros

Le Livre :

Né en 1931 à Colombières-sur-Orb, Jean-Claude Carrière, ancien élève à l’École normale supérieure de Saint-Cloud, a suivi une formation d’historien. Il a collaboré avec les plus grands cinéastes, parmi lesquels Luis Buñuel, Jean-Luc Godard, Milos Forman. Il s’est aussi consacré au théâtre, en tant que dramaturge ou adaptateur, et a publié plusieurs romans, essais, autobiographies (parmi lesquels La controverse de Valladolid en 1992).

Dans un style simple et directe, Jean Claude Carrière nous permet d’être les spectateurs attentifs de ce huis clos. Installés au côté des moines, vous vous délecterez des joutes verbales entre un théoricien philosophe esclavagiste et un frère dominicain favorable aux indiens.
La question qu’ils ont à débattre est de savoir si la foi chrétienne peut pénétrer l’âme de cette espèce humaine du nouveau monde. Les débats sont nourris par les nombreuses références à la bible et aux textes d’Aristote.
La dispute est animée et orchestrée magistralement par un cardinal, légat du pape Romain qui tient cette affaire pour stratégique géopolitiquement parlant.

C’est une performance remarquable que nous plonger dans un débat qui, pour choquant qu’il soit aujourd’hui, nous semble, grâce au talent de l’auteur, compréhensible, voire presque logique dans le contexte de l’époque.

9782221100387FS

De : Mihaly Csikszentmihalyi
Editions : Pocket
264 pages -20 euros –(7 euros en éditions Pocket)

Le Livre :

Mihaly Csikszentmihalyi est une des figures de proue du courant de la psychologie positive. Il a enseigné à l’université de Chicago où il dirigeait aussi le département de psychologie, il est aujourd’hui professeur au Claremont College, en Californie.

Ce livre vous ouvrira bien des horizons sur, entre autres, la signification du bonheur, et sur :
– La notion d’« expérience optimale » : état dans lequel on est quand on est concentré totalement (contrôle de la conscience) sur un sujet prenant, et où on connaît un certain état de plénitude.
– Les personnalités « autotéliques » : personnalités qui trouvent la joie dans l’action pour l’action et non pour une récompense extrinsèque, et sont de ce fait très aptes à connaître l’expérience optimale.
– Les sociétés et cultures qui favorisent l’expérience optimale.

Ainsi peut-on apprendre que nous sommes autotéliques, que le bonheur est une attitude – dont Mihaly Csikszentmihalyi définit le cadre – plus qu’un état lié aux circonstances extérieures.

CAFE LITTERAIRE DU 9 JANVIER 2016

gernez

De : André Gernez
Editions : Kontre Kulture
13 euros– 151 pages

Le Livre :

LA VOIX DU NORD DU JEUDI 7 JUIN 1979 Un médecin roubaisien reçoit une distinction internationale pour ses travaux sur le cancer.
Le dimanche 17, à Salsburg en Autriche, « l’Union Mondiale pour la Protection de la Vie », fera remettre la médaille « Hans Adalbert Schweigart » au professeur Rusch (Suisse) ; au zoologiste autrichien Konrad Lorenz, Prix Nobel de physiologie et de médecine 1973, pour ses travaux sur la biologie du comportement ; au docteur André Gernez pour ses travaux sur la « théorie unifiée du cancer ». « L’Union Mondiale pour la Protection de la Vie », est une institution internationale à laquelle adhèrent trente-quatre pays. Son président d’honneur est le professeur Linus Pauling, Prix Nobel de la paix, Prix Nobel de chimie ; son président le professeur Gunther Schwab. Elle est dotée d’un conseil scientifique groupant quatre cents savants de cinquante-trois pays. Le docteur Gernez, qui reçoit cette haute distinction est un médecin roubaisien. « Cette médaille, lui écrit le docteur Schwab, est destinée à reconnaître des travaux d’une importance particulière pour la protection de la vie. Il nous est apparu que c’est justement le cas pour vos travaux sur la prévention systématique et le traitement curatif séquentiel du cancer que vous avez proposés dans une série de communications en 1968 et 1970 ».

Son intérêt :

Le docteur Gernez a reçu dans son cabinet de la rue du Maréchal-Foch à Roubaix, de nombreuses lettres de félicitations à l’annonce qu’il recevait la médaille « H.A. Schweigart », de personnalités connues et de membres du corps médical, notamment du professeur Lortat-Jacob, président de l’ordre national des médecins. Les travaux du docteur Gernez sont surtout connus aux USA et en Allemagne, où ils sont utilisés par les cancérologues pour le traitement des malades.

Lire la suite CAFE LITTERAIRE DU 9 JANVIER 2016

CAFE LITTERAIRE DU 5 DECEMBRE 2015

Pour ce dernier rendez-vous de l’année nous avons voyagé dans le passé sur les traces d’une civilisation perdue, pris connaissance du testament politique le plus vendu du moment et plongé dans l’histoire.

Bonne lectures et Bonnes fêtes!
51vWU0msiVL._SX315_BO1,204,203,200_De : James B. Stewart
Edition : Sonatine
23 euros – 650 pages

 

 

 

 

Le Livre :

Né en 1952, James B. Stewart, lauréat du prix Pulitzer, est avocat diplômé de Harvard et journaliste. Il travaille au New Yorker et au Wall Street Journal.

Lire la suite CAFE LITTERAIRE DU 5 DECEMBRE 2015

COMPTE RENDU DU CAFÉ LITTERAIRE DU 7 novembre 2015

Une édition encore une fois passionnante qui nous a fait découvrir des lectures sur la médecine, l’anthropologie, le cinéma et même les super-héros!

51Cj7jyUnKL._AC_UL320_SR214,320_

De : Père Romano Zago
Editions Des Landes du Sud
12 euros – 149 pages

 

 

Le Livre :

Ancien professeur de Théologie à Bethléem, le père Romano Zago simple et totalement serein, parce qu’il n’a rien inventé de magique, se bat parce qu’il ne fait que transmettre par-dessus tout, le savoir et l’expérience du peuple brésilien, sur les vertus essentielles de l’Aloe arborescens.

Il veut aujourd’hui faire découvrir au monde, partager, et témoigner « que cette plante des premiers soins » peut plus que jamais contribuer à soulager une excroissance de souffrances humaines.

Lire la suite COMPTE RENDU DU CAFÉ LITTERAIRE DU 7 novembre 2015